Agenda 2017

  • 07 et 08 octobre 2017

Journées nationales des associations d’aveugles et malvoyants.

  • 09 au 16 Septembre 2017 Vacances à Méjanes Le Clap
    Nous disposons de 30 places. Il faut donc maintenant passer aux inscriptions : merci donc de me confirmer votre désir de participer à ce séjour par courriel à daniel.vagost@gmail.com et mettre en copie notre trésorier (avs67800@gmail.com) et notre président (fcondello@free.fr). Merci de le faire avant 20 février date à laquelle la liste des participants sera arrêtée. Il vous sera alors demandé le paiement d’un acompte (autour de 150€) qui validera définitivement votre inscription… l’acompte devra être perçu au plus tard le jour de l’A.G du 3 mars (cela vous permettra de le donner directement à notre trésorier). Merci
    A suivre…
  • 28 septembre2017

Marche avec le club vosgien.

  • 10 juin 2017

Sortie annuelle. Notre destination sera Trèves et l’organisateur est Monsieur Salvatore ATTARDO le responsable de l’antenne de Forbach.

  • 01 juin 2017

Ballade contée à Nilvange.

  • 18 mai 2017

Fête de la nature à Sarralbe.

  • 07 mai 2017

Le dimanche 7 mai 2017, les élèves du lycée Louis de Cormontaigne vous invitent à une autre visite guidée, mais cette fois, sous forme de (petite) randonnée dans le centre-ville de Metz.

Le Club Touristique Lorrain, le plus ancien club de randonnée de Metz, s’associera aux lycéens pour encadrer cette marche.

Le départ aura lieu à 10h00, à partir du parking du Palais des Sports de Metz. Comme au Centre Pompidou, les élèves vous encadreront et vous guideront par petits groupes.

Le parcours dans le centre-ville fera environ 4.5 kilomètres.

Le retour au parking aura lieu vers 12h00.

  • 27 avril 2017

Marche à Amnéville semaine de l’handicap.

  • 20 avril 2017

Marche avec le club vosgien.

  • 03 mars 2017

Assemblée générale salle Bon Pasteur à Metz.

Pour le moment nous sommes 80 inscrits, dernier délai 01 mars 2017

Coordonnées GPS : 49.111591, 6.225017

  • 10 février 2017

Visite au lycée Cormontaigne.

PLANNING VISITE DES NON-VOYANTS AU LYCEE CORMONTAIGNE

Le vendredi 10 février 2017, visite de l’ASSOCIATION DES AUXILIAIRES DES AVEUGLES DE MOSELLE pour une séance de sensibilisation à l’attention d’élèves de seconde.

Horaire : de 15h00 à 17h00

Lieu : Salle polyvalente Benoît Kreder.

Classes concernées : Seconde européenne groupe 1 (18 élèves) de 16 à 17h00

Seconde européenne groupe 2 (14 élèves) de 15 à 16h00

Objectif de la visite : Sensibiliser les élèves aux difficultés des non-voyants et les préparer à notre marche guidée du dimanche 7 mai 2017 avec le CTL (club de randonnée) et les non-voyants de l’AAAM.

Responsables présents : Mme Martine PELLIZZARI (professeur des 2 classes)

Mme Laurence DIEMERT (infirmière du lycée)

Mlle Francine JAGER (auxiliaire de vie scolaire)

Les représentants de l’Association : Mme Michelle HENRI

Mme Christelle DE FIORIDO

Mme Thérèse HOFFMANN

Mr Jean Pierre WARZEE

Organisation :

La classe est divisée en deux groupes de travail :

  • Un groupe pour apprendre à marcher avec un non-voyant sur un petit parcours dans le bâtiment et la cours du lycée.
  • Un groupe pour tester soi-même la marche avec un masque et une canne blanche dans la salle Benoît-Kreder.

Pour la classe groupe 1 : 2 groupes de 9 élèves

Pour la classe groupe 2 : 2 groupes de 7 élèves

Cette séance de sensibilisation se déroulera pendant les heures de cours habituelles de ces classes et ne demande pas d’aménagement particulier.

La responsable : Martine PELLIZZARI (professeur d’anglais

  • 06 février 2017

NANCY – JEU Sudoku : l’art de jouer à l’aveugle

Hier avait lieu la toute première « sudokade » qui a permis à voyants et non-voyants de s’affronter autour d’un plateau de jeu de sudoku adapté. L’ingénieuse invention lorraine a réuni plus de 100 concurrents.

Ça lui manque terriblement, à Juliette. Et à René aussi, par la même occasion. Depuis que la vue fait défaut à cette habitante de Strasbourg, le couple Holzinger a dû renoncer à ce plaisir simple de longues parties de scrabble les soirs d’été. « Même en braille, c’est compliqué, il y a trop de choses à décrypter sur le plateau, sur les jetons. Et je suis si longue à jouer que… » «… que je pourrais bien lire un roman simultanément », complète René en souriant.

Le couple Alsacien n’a donc pas hésité à répondre à l’invitation lancée par l’association nancéienne « Toucher Voir et Jouer » : la 1ère sudokade opposant voyants et non-voyants autour d’un même carton.

Un carton de sudoku, donc, aussi simple d’accès qu’il est ingénieux de conception. Quatre fois quatre cases en creux, à combler de jetons magnétiques portant des chiffres, identifiés en petits picots en relief. Et non en braille. De sorte que quiconque, voyant ou non, l’effleure du bout des doigts, peut en saisir la mention. C’est la preuve qu’a pu apporter, hier sous les ors de l’hôtel de ville, le concepteur de ce jeu innovant, Christian Thirion.

 

L’épreuve du bandeau

  « J’avais peur de ne pas attirer une quarantaine de personnes », confie l’intéressé. « En fait de quoi ils sont plus de cent. De toute la grande région. » Dont beaucoup de non ou malvoyants, mais aussi des voyants, qui consentaient à mettre un bandeau pour que tout le monde joue sur un pied d’égalité. « C’est d’ailleurs la philosophie de notre démarche : montrer qu’on peut continuer de jouer ensemble malgré le handicap. »

L’argumentaire a si bien convaincu le rotary club Emile-Gallé qu’il s’est chargé de l’organisation et de trouver les 3.750€ de fonds nécessaires auprès de la société Johnson, ne serait-ce que pour financer les 60 jeux requis pour la compétition. Lesquels jeux ont ensuite été offerts à tous les participants non-voyants.

Mme Del Maschio s’en réjouit, elle qui, faute de voir, appréhende le jour où l’un de ses petits-enfants réclamera de jouer avec mamie. Cas typique où le sudoku peut faire office de lien ludique entre deux mondes.

À ce propos, le monde de l’excellence était lui aussi de la partie, incarné en la personne de Frédéric Prévot, champion de sudoku. Curieux de cette habile adaptation faite à son jeu préféré, il s’est lui aussi soumis à l’épreuve du bandeau. « Et là, je prends vraiment la mesure du handicap de la cécité. Le sudoku normal requiert d’appréhender d’un coup d’œil la grille dans sa globalité. Ce qui est impossible avec les mains. Mettre un bandeau sollicite donc beaucoup plus la mémoire et me remet au même niveau que les autres. »

Lysiane GANOUSSE L’Est Républicain du 06/02/2017

  • 02 février 2017
Marche  à l’initiative de l’organisateur Michel Crouzet .
Nous avons eu droit à un petit reportage par la télévision locale de Rombas afin de présenter notre association et ses nombreuses activités.
Merci à Michel et à nos hôtes du café de la Renaissance pour leur implication à faire connaître notre association.